De misère et d'amour

Concert de poésie 

Jehan Rictus

Sortie programmée au Grand R (La Roche-sur-Yon)  le 4 et 5 février 2021 

 : Avec 

Anne Rauturier -Voix 1  

Vincent Bouyé -Voix 2

Brice Terrié - Musique

Durée estimée : 1h05

Il y a quelque chose d’incroyablement sonore et visuel dans la poésie de Jehan Rictus.

Quelque chose de cinématographique. De corrosif aussi. De brut. De brutal. Vers courts emplis de jargons, de jurons et d’ellipses, qui nous mettent face à une réalité que l’on refuse communément de regarder - ou bien que l’on voit à la va-vite et que l’on s’efforce au plus vite d’oublier - et qui pourtant constitue le décor inhérent de notre quotidien : maltraitances infantiles, petits larcins, corps et esprits avilis par le travail, viols, prostitution, alcoolisme, morts aussi absurdes que soudaines des petites gens. Jehan Rictus est le chantre des laissés pour compte, des sans-voix, des miséreux. De ceux qui croulent, de tout temps, en tout lieu, sous les coups de l’injustice, de la pauvreté et de la faim. Les violentées qui ne peuvent plus voir comme seule norme que la violence, mais qui bouillent d’un désir de révolte et rêvent envers et contre tout de recevoir un jour leur part de tendresse, de bonheur et de joie. 

Ce projet musical s’articule autour de six poèmes tirés du recueil Le Cœur Populaire – Chants de misère et d’amour et un dernier poème le "Le Revenant", qui fait partie des Soliloques du Pauvre.

Chacun représente un tableau, comme pris sur le vif, d’une scène des bas-fonds de la ville. Et c’est justement ce qui nous intéresse : partager une poésie qui - loin d’être la recherche d’une pureté formelle dédiée au « bon » ou au « beau » - est avant tout l’invention d’une langue coup-de-poing, viscérale, féroce, transgressive, qui sublime le vulgaire, le grotesque, l’âpre et l’obscur, et qui par là même nous questionne sur le monde et l’être humain. 

Illustrations : La Luz

07.89.24.53.90

©2018 by Cie La Mouche. Proudly created with Wix.com